"Dans la vie, il n'y a pas de solutions ; il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent."

 

Antoine de Saint-Exupéry.

 

  

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible."

 

Antoine de Saint-Exupéry.

 

 

Tribune REFLETS Septembre 2014

 

Objectif Emploi, encore et toujours...                                                                                                                                                                                                                                                   

Les Radicaux de Gauche ont toujours défendu l’idée qu’il fallait instaurer une formation continue effective tout au long de la vie. Nous pensons même que ce droit doit être d’autant plus élevé que la formation initiale aura été courte.

La formation professionnelle et l’apprentissage représentent plus de 150 millions d’euros en 2014 soit 21% du budget de la Région. Ce sont les premiers leviers de sa politique en faveur de l'emploi. L'acquisition de compétences, de certification, ou d'une première expérience professionnelle est en effet le premier chaînon d'un parcours d'insertion réussie.

Préparer la Basse-Normandie à relever les défis économiques et sociaux passe par une formation initiale de plus en plus performante et pertinente. La Région (s’)investit fortement pour garantir l’égalité des chances et offrir les meilleurs outils afin que les jeunes étudient et préparent leur avenir dans de bonnes conditions.

Cela implique une mobilisation de tous les acteurs régionaux pour produire un accompagnement individualisé et adapté à chaque situation. Au sein de dispositifs qui ont gagné en simplicité et en lisibilité, la proximité de l'accompagnement et son individualisation sont des préoccupations prioritaires du Conseil Régional.

Pour préparer son avenir, la Région pose les jalons essentiels là où ils doivent être posés : dans les lycées, plus globalement dans tous les établissements de formation publics.

L'apprentissage, voie de réussite à la fois pour les employeurs et les jeunes, n'est pas oublié, puisqu'il fait l'objet, d'engagements financiers importants.

Pour autant, notre groupe n’est pas favorable aux aides apportées aux centres de formation privés.  Tout doit être misé sur enseignement public général et technique pour assurer un égal accès des Bas-Normands à la formation, et une plus grande justice sociale.


Condorcet écrivait que l’instruction devait « assurer aux hommes, dans tous les âges de la vie, la facilité de conserver leurs connaissances et d’en acquérir de nouvelles ». C’est là le sens véritable de la formation professionnelle.

 

Pour le Parti Radical de Gauche,

Muriel JOZEAU-MARIGNE,

Annie ANNE,